Les sites « mobile friendly » vont devenir incontournables pour le SEO

SEO mobile

Les smartphones et les tablettes ont pris de l’ampleur ces dernières années, si bien que nous sommes toujours plus nombreux à surfer sur mobile au détriment des ordinateurs de bureau. En tant qu’acteur majeur du trafic mobile, Google a pris en compte cette évolution et devient de plus en plus exigeant sur la conception des sites mobiles.

Un label pour favoriser les sites qui jouent le jeu

La firme de Montain View a publié des recommandations et mis en ligne récemment de nouveaux outils très complets pour aider les webmasters à optimiser leurs sites pour le mobile.

Elle a même enfoncé le clou en novembre dernier avec la création d’un label « Mobile Friendly ». Celui-ci apparaît désormais directement dans les SERP juste en dessous des URLs. L’indication doit permettre aux internautes de détecter les contenus adaptés aux écrans mobiles. Les sites qui possèdent cette mention sont plus à même de les intéresser car mieux adaptés à la navigation sur un écran de taille réduite.

Google a aussi annoncé qu’il pourrait diminuer le positionnement des sites qu’il considère comme incompatibles à l’utilisation sur mobile. Un site qui n’est pas « mobile friendly » sera donc directement pénalisé puisqu’il risque de perdre une partie de son trafic mobile.

Sensibilisation au enjeux du mobile et test de compatibilité

Le moteur a lancé en parallèle une campagne de communication massive en contactant directement les webmasters pour les mettre en garde sur le niveau d’optimisation de leur site, les invitant à consulter son outil de test de compatibilité mobile. Celui-ci permet d’avoir une réponse rapide et concrète à la question : mon site est-il compatible ou non ? Si ce n’est pas le cas, il propose des recommandations spécifiques pour l’optimiser. Les éléments clés sont analysés et les défauts pointés du doigt : contenu trop large par rapport à l’écran, liens trop rapprochés et rendant difficile la navigation tactile, texte trop petit et donc difficile à lire, etc.

Un tour sur le site Google Developers peut également s’avérer utile. De nombreux renseignements s’y trouvent, dont d’autres exemples d’erreurs fréquentes.

Quelques premières pistes d’optimisation pour un site compatible mobile

La version mobile du site peut par exemple faire appel à la technologie Responsive Web Design ou au Dynamic Serving. Il aussi possible de lui dédier un nom de domaine distinct (m.ndd.com). Mais cela n’est pas toujours suffisant car Google peut détecter des erreurs et considérer qu’un site Responsive n’est pas optimisé. Le test de compatibilité est la solution la plus simple pour identifier les problèmes et les résoudre.

Parmi les erreurs fréquentes : la redirection automatique de toutes les URL du site « desktop » vers la page d’accueil du site mobile. Ou encore les lignes de commande dans le fichier robots.txt qui empêchent le crawl de la version mobile.

2015 sera l’année du « mobile friendly »

Les prestataires de développement font de plus en plus l’apologie du Responsive Web Design. Ils ont fondamentalement raison. D’autant plus que Google communique beaucoup sur la mention « site mobile friendly» et qu’il fournit désormais tous les outils pour l’optimisation.

2015 sera donc plus que jamais une année « mobile friendly ».

Pour aller plus loin, voir également l’article de Aymeric Bouillat

PULSEM

Fondée en 2013 par un Consultant spécialisé en référencement naturel (SEO) et payant (SEA), Pulsem est une agence Search indépendante.

Nous accompagnons des entreprises dans l'optimisation de leur visibilité sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Nos locaux sont situés au cœur de Paris, dans le 4e arrondissement.

Contacts

Adresse de l'agence Pulsem à Paris

PULSEM - Téléphone : 01 76 24 46 62
30-32 boulevard de Sébastopol
75004 Paris

En direct sur twitter

Que va-t-il rester de Google France après les dernières annonces de remaniement des équipes de la firme ? http://t.co/dB2QjJrBlJ
Google AdWords convertit maintenant les pubs Flash en HTML5 : http://t.co/dOffPkoj6U #SEA