L’optimisation sémantique des contenus pour le SEO

Optimisation sémantique SEOLorsque nous parlons d’optimiser la sémantique sur un site internet, nous entendons aider les moteurs de recherche à interpréter le contenu des pages. Les algorithmes des moteurs ne peuvent « lire » et « comprendre » les textes comme nous le faisons nous, humains. Nous employons donc des techniques de structuration des contenus et d’enrichissement lexical qui permettent aux robots d’en extraire plus facilement le sens. L’objectif étant de créer un lien implicite entre les contenus que nous proposons et les requêtes formulées par les internautes.

L’optimisation de la sémantique favorise l’envoi de signaux positifs aux algorithmes. Bien que les moteurs n’aient jamais révélé le mode de fonctionnement de leurs algorithmes, nous les avons suffisamment étudié pour déterminer quels sont les leviers efficaces. Il existe plusieurs techniques spécifiques qui peuvent être combinées pour maximiser les effets.

L’insertion de mots clés

C’est historiquement l’une des premières méthodes qui a été employée pour améliorer le positionnement des pages dans les résultats des moteurs de recherche. Elle consiste simplement à insérer des occurrences de l’expression clé visée dans les emplacements stratégiques du code source : URL, balises title, hn ou alt pour les images.

C’est la méthode la plus simple à appliquer. Elle fonctionne toujours à l’heure actuelle si l’on se garde d’en abuser (technique du « keyword stuffing », visée par les pénalités de Google), mais son influence sur le positionnement est désormais relativement faible.

Article-redaction-1

La structuration des pages

Les différentes parties d’une page web ne sont pas considérées de la même façon par les algorithmes car elles n’ont pas les mêmes finalités. Le header ou le footer servent en général à la navigation, il est donc logique que ces emplacements n’aient pas la même importance aux yeux des moteurs que le corps des pages. Ce dernier est à privilégier pour insérer contenu et liens.

De la même manière, les pages web qui respectent la structure éditoriale standardisée des articles de presse papier, avec des légendes, des intertitres et des sous-titres, sont valorisées. Il convient donc d’enrichir également ces emplacements en insérant des mots liés à la thématique ciblée.

Article-redaction-2

La synonymie

Avec les milliards de pages existantes actuellement sur le web la tache des algorithmes n’est pas toujours simple. Pour faciliter le travail des moteurs, il est utile d’aller puiser dans les variantes sémantiques des expressions utilisées, c’est à dire d’employer des synonymes.

L’usage des synonymes permet d’enrichir le champ lexical et règle les problèmes de mauvaise interprétation, lorsqu’un même mot possède plusieurs sens. L’association d’un groupement de mots au sein d’une page aide également les algorithmes à déterminer une thématique globale.
Grâce aux synonymes les moteurs peuvent associer les contenus avec des requêtes spécifiques, même lorsque les expressions recherchées ne sont pas présentes sur les pages.

Article-redaction-4

Les Co-occurrences

Le concept de co-occurrence concerne directement le champ lexical des entités nommées. Les entités nommées sont des objets textuels (mot ou groupes de mots) facilement identifiables et catégorisables, c’est à dire des marques, des noms de personnalités, des lieux, des dates, etc. Le fait d’associer des entités nommées avec des co-occurrences (par exemple « Président de la république française » avec « Palais de l’Élysée », « Parti socialiste » ou encore « François Hollande ») renforce la pertinence du contenu sur la thématique principale.

Les pages qui proposent des contenus intégrant des co-occurrences sont d’autant plus populaires qu’elles possèdent des liens entrants dont les ancres sont optimisées sur les co-occurrences en question. Une page qui communique par exemple sur un hôtel 4 étoiles pourra voir ses signaux contextuels renforcés si elle possède des liens qui pointent vers elle via des ancres contenants l’expression « chambres d’hôtel de luxe ».

Article-redaction-5

La TF-IDF

A ne pas confondre avec la « densité de mots clés », la TF-IDF est une formule qui compare la fréquence d’apparition d’un terme dans un contenu avec la fréquence d’apparition de ce même terme dans un corpus de référence sur la thématique étudiée. Ainsi, la TF-IDF ne mesure pas le volume d’occurrences d’un mot, elle évalue l’importance de ce mot en comparaison avec le reste des documents de l’univers de référence du thème (l’index du moteur de recherche).

La meilleure façon de travailler un contenu pour que la TF-IDF soit optimale est de vulgariser tout en intégrant des termes techniques moins usités sur le web (l’univers de référence) mais spécifiques à la thématique traitée.

Article-redaction-6

En conclusion

Passer de l’amélioration de la densité d’expressions clés à la mise en pratique de l’ensemble de ces techniques amène des résultats probants. Voici les règles fondamentales à suivre pour optimiser ses contenus :

  • La stratégie consiste à faire le lien entre les contenus du site et les requêtes formulées par les internautes.
  • Placer les expressions importantes aux emplacements stratégiques du code source. Éviter le footer ou les colonnes latérales par exemple. Structurer les pages correctement en employant titraille et mises en exergue traditionnelles du journalisme.
  • Employer des variations (synonymes) et enrichir les contenus avec des déclinaisons des expressions visées ou d’autres manières de formuler les même idées.
  • Penser « thématiques » et non uniquement « mot clé ». Explorer les champs lexicaux des thèmes visés pour enrichir la base d’expressions clés de chacun des contenus.
  • Les contenus doivent répondre à des questions, proposer des solutions ou communiquer des informations de qualité. Lorsque l’on rédige un contenu, pour espérer atteindre la première position on doit simplement proposer une meilleure réponse que la concurrence.

Exemple de mission réalisée par Pulsem

Nous avons formé les équipes marketing de la chaine hôtelière Okko Hôtels à la rédaction de contenus optimisés pour le référencement afin de maximiser la visibilité des articles de leurs blogs : www.okkohotels.com/blog

Okko hôtels

PULSEM

Fondée en 2013 par un Consultant spécialisé en référencement naturel (SEO) et payant (SEA), Pulsem est une agence Search indépendante. Nous accompagnons des entreprises dans l'optimisation de leur visibilité sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Nos locaux sont situés au cœur de Paris, dans le 4e arrondissement.

Contacts

PULSEM - Téléphone : 01 88 32 84 92
30-32 boulevard de Sébastopol
75004 Paris

Tweets

Que va-t-il rester de Google France après les dernières annonces de remaniement des équipes de la firme ? http://t.co/dB2QjJrBlJ
Google AdWords convertit maintenant les pubs Flash en HTML5 : http://t.co/dOffPkoj6U #SEA